Rachel

Je voulais perdre du poids

J’étais suivie par une praticienne « PBA » qui m’a donné les coordonnées de Stéphanie pour mon problème de prise de poids suite à la découverte d’une hypothyroïdie. J’avais beau faire attention à tout ce que je mangeais, je n’arrêtais pas de grossir…

J’avais pris 18 kg et je me détestais… Je ne me reconnaissais pas, j’étais très mal dans ma peau et ça se ressentait dans ma vie privée et professionnelle.

J'espérais "débloquer" ce qui m'empêchait

de perdre mes
kilos en trop

Stéphanie Mougel Somatopathie (6)

Quel est le résultat ? En combien de séance ? Qu’est ce que vous avez aimé dans l’approche ?

J’ai fais environ 5 ou 6 séances. Dès la première séance le courant est tout de suite bien passé. Stéphanie m’a mise à l’aise, m’a mise en confiance, elle est d’une gentillesse incroyable, une gentillesse que l’on sent sincère et c’est, selon moi, indispensable pour ce genre de séance.

Elle a travaillé sur mes parents, grands parents, arrières grands parents et a pu retrouver les origines de mes problèmes de thyroïde. Tout ce qu’elle a retrouvé, m’a été confirmé après demande d’information auprès de mes parents. C’est impressionnant et ça permet de comprendre beaucoup de questionnements que l’on a pu avoir ou de situations qui paraissaient avant cela incompréhensibles.

En plus de m’éclairer sur mon passé, elle m’a également aidé à me remettre en question, sans jamais être dans le jugement, à me recentrer sur moi-même et à apprendre à ne pas vouloir « gérer » les histoires qui ne m’appartenaient pas. Et sincèrement c’est un sacré poids en moi à porter…. Et en parlant de poids, mon traitement pour ma thyroïde a enfin fait effet et en mangeant équilibré j’ai perdu 17.5kg. J’ai repris confiance en moi, je me sens super bien dans ma peau, je me sens heureuse et épanouie !

Pour la petite histoire, maman et ma sœur étaient brouillées depuis plus d’un an et j’essayais en vain de les réconcilier. Stéphanie m’a dit d’arrêter de m’en mêler que ça ne les regardait que toutes les deux, et qu’en essayant d’agir je les empêchais de se rabibocher… J’ai donc arrêté d’interférer et aussi incroyable que ça en a l’air, ma sœur a fait le premier pas vers maman pour enfin se reparler !!!

Bref : que du bonheur !!!